actualités

Un showroom éphémère pour la pomme de terre

L’OCEF et l’Agence rurale proposent aux consommateurs calédoniens de découvrir la réalité de la culture de la pomme de terre en Nouvelle-Calédonie. Un showroom éphémère a donc été installé à Ducos, dans lequel il est possible de découvrir les nombreuses variétés de pommes de terre cultivées dans le pays.

Nous arrivons au terme de la production annuelle que l’on estime pour 2020 à quelque 2600 tonnes. Il est vrai que ces dernières années, de gros efforts ont été fournis en matière de culture de la pomme de terre, qui font qu’aujourd’hui concernant cette production, la Nouvelle-Calédonie est auto-suffisante depuis trois ans. « Aujourd’hui, explique Robert Courtot, le président de l’OCEF, on est arrivé à du 16 pour 1, c’est-à-dire que pour une tonne plantée on récolte 16,5 tonnes de pommes de terre. Et il y a des producteurs qui ont battu des records, récoltant jusqu’à 30 tonnes. »

Faire découvrir la pomme de terre

Les Calédoniens consomment la pomme de terre sous toutes ses formes, mais ils ignorent sans doute qu’en Nouvelle-Calédonie, elle se présente sous de nombreuses variétés. Ce showroom dédié à la pomme de terre va satisfaire leur curiosité. « Les variétés ont beaucoup changé, explique le président de l’OCEF. Il y a eu une époque où les pommes de terre n’avaient pas une bonne renommée chez les consommateurs. Mais ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, les agriculteurs cultivent des variétés particulièrement gustatives et qui se conservent bien. La pomme de terre est une production annuelle, c’est-à-dire qu’il n’y a qu’une récolte dans l’année, elle a donc fait l’objet de nombreuses recherches et études nous permettant d’arriver aujourd’hui sur des variétés vraiment bonnes dans tous les domaines, purée, frites, sautées. »

Dans ce contexte, le showroom vise à faire la promotion de la pomme de terre locale. « Il sert aussi à féliciter et remercier les agriculteurs qui ont fait une excellente campagne pomme de terre cette année, souligne Robert Courtot. Les Calédoniens vont découvrir le savoir-faire des agriculteurs et le travail de l’OCEF pour ce qui du tri et de l’empaquetage. En espérant pouvoir encore faire augmenter la consommation de pomme de terre d’excellente qualité. »

Améliorer le cycle de production

Si la production a progressé, que les variétés se sont améliorées, la principale difficulté est l’écoulement. En effet si cette année, la production va avoisiner les 2600 tonnes, cela représente un peu plus de 200 tonnes de pommes de terre à écouler par mois. « La difficulté, explique Robert Courtot, c’est que ces 2600 tonnes sont produites pratiquement au même moment, cela représente un surcroît de travail dans les centres de tri de Bourail et la Foa et même Nouméa. De plus, il faut être en mesure de les conserver au froid pour pouvoir les écouler sur toute l’année. L’objectif serait d’avancer la production de pommes de terre traditionnelle, et ce que souhaiterait l’OCEF c’est que certains producteurs les plantent précocement. Mais le problème ne tient pas aux agriculteurs, mais au climat, du fait que les pluies ne sont pas saisonnières comme dans certains autres pays. »

À noter que, comme pour la viande, l’OCEF est organisme régulateur. « C’est l’OCEF qui garantit le rachat intégral de la production du producteur après un tri, explique le président de l’Office. Nous attribuons des quotas de semence à chacun pour ensuite lui racheter sa production. Et donc, pour augmenter la production, il faut augmenter la consommation. »

Infos en +

Le showroom de la pomme de terre de l’OCEF se tient au 18 rue Seguin à Ducos. Il est ouvert jusqu’au 11 décembre, de 9 h à 17 h du lundi au vendredi et le samedi de 9 h à 12 h. Outre l’exposition des différentes variétés cultivées en Nouvelle-Calédonie, il sera bien sûr possible d’acheter ses pommes de terre sur place. À noter que le showroom a été décoré et meublé par les jeunes stagiaires du dispositif SPOT du GIEP-NC.

Le showroom de la pomme de terre a été inauguré le 12 novembre dernier.

Afficher plus

Articles similaires

Fermer
Fermer